10 points clés sur les enceintes home-cinéma


Le home-cinéma, c'est beaucoup d'enceintes nouvelles, et chacune a son rôle à jouer

Dans cet article, nous allons aborder 10 points clés pour bien comprendre le rôle les enceintes home cinéma.

Bien choisir et placer ses enceintes home-cinéma

  1. Un vrai système home-cinéma est composé de 5 enceintes et un caisson de basse. Éventuellement plus, mais en tous cas jamais moins. On parle de 5.1. Six est donc le nombre d'enceinte optimal, car il est à la base de tout mixage multicanal, que ce soit de film ou de concert. Néanmoins, pour que ce schéma fonctionne, il convient de respecter ou de s'approcher le plus possible des points suivants :
  2. Configuration 5.1 type

    Configuration 5.1 type

    le siège principal doit être au centre du cercle formé par toutes les enceintes. Dans l'idéal, chaque enceinte doit être à la même distance de ce siège (le rayon du cercle est identique).

  3. S'il n'est pas possible de placer les enceintes à une même distance, au minimum, on veillera au placement symétrique de l'enceinte droite par rapport à la gauche. Pareil pour les 2 enceintes arrières, dites surround
  4. Pour ce qui est du placement en hauteur des enceintes, il faut que le tweeter (le petit haut parleur d'aigu) soit à hauteur d'oreille, en priorité pour les enceintes avant, et de manière optionnelle sur les enceintes arrières, qui peuvent être positionnées un peu au dessus de la tête
  5. On peut placer les enceintes arrières en hauteur jusqu'à un angle de 30° au dessus de la tête, notamment, pour permettre à tout le monde de bien les entendre, et éviter à ce qu'un spectateur près d'une d'elles ne "bouche" le son pour les autres. Néanmoins, la tendance aujourd'hui est à abaisser le plus possible cette hauteur, jusqu'à aller au niveau des oreilles pour les tweeters, comme à l'avant, pour une meilleure fusion des effets.
  6. Le célèbre pack Jamo THX avec ses 5 enceintes LCR 100% identiques

    Le célèbre pack Jamo THX aux 5 enceintes identiques

    L'idéal dans une composition home-cinéma, c'est d'utiliser 5 enceintes strictement identiques (+ caisson), car c'est ce qui permet une fluidité parfaite des sons entre chacune. Un premier bon compromis est de déployer 3 enceintes de disposition identique à l'avant, et 2 plus petites à l'arrière. On parle de composition LCR pour l'avant. Néanmoins, sur le marché des enceintes home-cinéma, on voit surtout des systèmes avec colonnes à l'avant, une centrale horizontale et des modèles compacts à l'arrière. La cohérence est un peu moins bonne qu'avec le système précédent, car le comportement et rayonnement de chacune de ces enceintes va différer un peu, néanmoins l'essentiel pour assurer un vrai spectacle de qualité est heureusement bien là !

  7. On évitera de marier des enceintes de marques différentes. Surtout à l'avant. Chez un constructeur, mieux vaut rester dans la même gamme pour toutes les enceintes. Le tweeter notamment devra être identique sur toutes les enceintes. Et si possible aussi le très important haut-parleur de medium ; on veillera notamment à ce que son diamètre soit le même.
  8. Pour les enceintes surround, il existe chez certaines marques de modèles dis bipolaires ou dipolaires, dont la vocation est de diffuser davantage le son par rapport aux modèles classiques, dis monopolaires. Comme ce sont des modèles plus compliqués à placer, plus chers aussi, et que le résultat n'est pas garanti, en en plus, ne convient plus trop aux mixages d'aujourd'hui, qui sont plus directs, il vaut mieux s'en tenir à des enceintes classiques. Cf. point n°6.
  9. Dans une configuration 5.1, le placement optimal des enceintes, par rapport à l'enceinte centrale et depuis le siège principal, est : +/- 30° pour les enceintes droite et gauche, et +/-110° pour les enceintes surround à l'arrière.
  10. Configuration idéale en 7.1

    Configuration idéale en 7.1

    Dans une configuration 7.1 (avec 2 enceintes surround à l'arrière en plus, si le recul le permet), le placement optimal des enceintes est (par rapport à l'enceinte centrale, et depuis le siège principal) : +/- 30° pour les enceintes droite et gauche, +/-90° pour la première paire d'enceintes surround et +/-150° pour la seconde paire, derrière soi. Avec ce type de configuration, à partir d'un mixage 5.1, un bon ampli home cinéma va envoyer le même signal sur les 2 enceintes surround de chaque côté, ce qui va créer virtuellement une paire d'enceintes surround entre elles, à +/-120°, proche de ce qu'il faut pour du 5.1.

Le subwoofer fera l'objet d'un article séparé. Pour le placement des enceintes home-cinéma avec le Dolby Atmos, voir l'article dédié ici.

Et vous, qu'avez vous découvert de capital sur les enceintes home-cinéma, qui a changé le résultat quand vous l'avez mis en oeuvre ? Partagez votre expérience dans l'espace commentaire ci-dessous.

4 Comments

  • joebil

    Reply Reply 2 septembre 2015

    Dans une pièce à vivre, la position d’écoute n’est presque jamais au milieux de la pièce (ou du cercle.). Dans ce cas, quid de l’emplacement ideal des enceintes ? Et celle de l’Atmos ? En sachant qu’on a souvent pas plus de 1 à 1,5 mètre derrière sa position d’écoute, dans l’immense majorité des installations, même dans les salles dédiées. Il suffit de voir les photos des installations sur le web ou dans les magazines specialisée !
    Alors ce schéma de cercle idéal est loin de la réalité, et irréalisable. Même les salles de ciné sont rectangulaires…

    • GG

      Reply Reply 16 septembre 2015

      Cette représentation « en cercle » est la configuration idéale à approcher au niveau de la disposition des enceintes. Après, heureusement, il y a le processeur home cinéma qui va entrer en service et va ajouter du délai aux enceintes trop proches, pour les reculer virtuellement. Alors, soit c’est le système de calibration qui détermine ces distances, pour toutes les enceintes ; soit il faut rentrer les valeurs manuellement. En tous cas, c’est précisément le rôle de ce réglage « distance des enceintes » que de recréer ce cercle idéal avec comme rayon l’enceinte la plus éloignée du système (car on peut retarder le son, mais pas l’avancer).

  • Jean-Christophe

    Reply Reply 16 décembre 2015

    Bonjour,
    En suivant vos explications sur le placement d un système 7.1, tout me paraît logique. Cependant lorsque l’on regarde les manuels d utilisation des amplis, les recommandations diffèrent. En effet pour ma part le manuel de mon ampli yamaha rx 3800 me recommande de mémoire 110 ou 120 pour les surrounds et 150 pour les arrières. Meme si la difference peut ne pas paraitre enorme a certains pour moi elle l est ! 🙂
    Cette question m interpelle car je dois fixer mes enceintes au mur et je ne suis sur de rien…
    Ps : vos conseils reposent sur le fait que les pistes virtuelles rajoutées à l arrière soient les mêmes que les latérales ? Mais est ce la réalité ? Par ricochet ce placement est il également adapté aux pistes 7.1 natives ?
    Hâte de lire vos éclaircissements

    • GG

      Reply Reply 16 janvier 2017

      Bonjour,

      110° pour les enceintes surround permet d’écouter du 5.1 en vrai mode 5.1 (c’est à dire avec les enceintes arrières désactivées, contrairement à ce qui est évoqué dans l’article). Dans ce mode là, à 90°, l’encerclement arrière n’est pas parfait. En revanche, c’est un peu moins bien après pour une écoute de 7.1 natif.

Leave A Response

* Denotes Required Field